Fabienne STADNICKA

Au départ, il y a l'apprentissage d'un matériau sur lequel STADNICKA intervient peu : la tôle rouillée. Depuis vingt ans, Stadnicka s'attache à la rendre aux souvenirs qu'elle lui devine en ajoutant ce qu'il faut de peinture, des ocres, des terres d'ombre, de quoi sublimer la rouille.
Tôle rouillée dont les déchirures, les enfoncements et les trous mesurent l'écoulement du temps. Peindre sur la tôle ondulée, c'est peindre un peu comme à la surface irisée d'une étendue d'eau, révéler une image, réveiller la mémoire d'un être qui reviendrait du passé et qu'on verrait apparaître à fleur d'ondulation dans le tremblement qui annoncerait sa disparition. 








 
French (Fr)English (United Kingdom)

ligGrise